Les forges de Tronçais

/Les forges de Tronçais

Les forges de Tronçais

Forêt de Tronçais – Les Forges.

Alors que la pauvreté semble augmenter irrémédiablement, l’industrialisation vient proposer un nouvel avenir à une population croissante.
Nicolas Rambourg, un industriel lorrain, implante ses forges à Tronçais, Morat et Sologne pour transformer les minerais du Berry en fonte.Il obtient la concession des deux tiers de la forêt de Tronçais jusqu’en 1830 pour ses besoins en bois de chauffe; fait creuser les étangs de Tronçais, Saloup, Morat et fait agrandir celui de Saint-Bonnet pour fournir la force mécanique. En 1789, le premier haut-fourneau est mis en service, faisant de la région l’un des berceaux de la métallurgie française. autour de la production de fer de qualité, d’autres activités telles que pointeries, verreries, tuileries, commerces et  transports se développent. La logistique mobilise pas moins d’un millier de mulets, d’anes et de 80 conducteurs.
    À la mort de Nicolas Rambourg en 1827, ses fils lui succèdent. la houille remplace progressivement le charbon de bois et à partir de la moitié du XIX° siècle, les usines se délocalisent peu à peu à Commentry et à Montluçon. En 1935 les forges de Tronçais cessent totalement leurs activités.
2018-06-22T17:48:15+00:00